CULTURE

30 ans sans Salvador Dalí

Le peintre surréaliste est mort le 23 janvier 1989

Salvador Dalí, 1904-1989 © FTPG
Salvador Dalí, 1904-1989 © FTPG
Salvador Dalí, décédé il y a tout juste 30 ans, reste une icône mondiale. Le peintre de Figueres, adoré dans le monde anglo-saxon, a attiré 1,3 million de visiteurs en 2018 dans les trois musées dédiés, proches de Perpignan.
Après plusieurs mois de maladie, le peintre Salvador Dalí s'est éteint il y a 30 ans, le 23 janvier 1989, à l'âge de 84 ans, avant d'être enterré dans le musée qui porte son nom, à Figueres. L'artiste, adoré ou honni, largement célébré dans le monde anglo-saxon, avait fait ses premières armes à Barcelone, avant de déménager à Paris en 1927, à l'âge de 23 ans. Il y avait rencontré l'écrivain André Breton et les surréalistes français. Sa peinture était alors empreinte de l'influence de Picasso, mais surtout de son compatriote Miró et de Tanguy. Une longue carrière s'en est suivie, jusqu'à la dernière oeuvre, « Tête d'Europe », incluse dans ses « Séries Torero », accomplies en 1985. 

Une carrière porthume enviable

Dalí, fils de bonne famille de l'Empordà aura transporté l'ultra-local à l'universel, tout en pratiquant quatre langues sans difficulté. Dandy urbain, devenant progressivement un pépé de Catalogne, il  réussi à immortaliser l'image du milieu de sa vie pour rester une icône mondiale. Dernier des grands peintres puisant dans les siècles antérieurs au XXe, agent provocateur, Salvador Dalí dispose d'une cote et d'une carrière posthume enviables par certains vivants. Dans la proximité de Perpignan, les musées Dalí de la province de Girona ont terminé l'année 2018 sur un résultat de 1,3 million de visiteurs. Ces sites sont le musée Gala-Salvador Dalí de Figueres, la maison de Gala Dalí, son épouse, dans le hameau de Púbol, ainsi que leur résidence commune à Portlligat, dans la commune de Cadaqués.

Salvador Dalí a Portlligat, Cadaqués, 1960