SPORT

L'USAP retombera en enfer en 2020-2021

La prochaine saison, les sang et or retomberont en ProD2

Patrick Arlettaz, entraîneur général de l'USAP © USAP
Patrick Arlettaz, entraîneur général de l'USAP © USAP
Après 15 défaites sur 15 rencontres disputées depuis le début de la saison, l'USAP se dirige tout droit vers la relégation. Le dernier échec du club, samedi 26 janvier, contre Pau, s'est illustré par le résultat de 24-30.
Sans aucun suspense, l'USAP évoluera en Pro D2 la saison prochaine. Le plus grand club de rugby à XV au Pays Catalan, battu par la Section Paloise sur un score de 24 à 30, samedi 26 janvier, devra baisser d'un cran. Sa nouvelle défaite est la quinzième sur 15 matches, depuis le lancement de la saison 2019-2020 du Top14. Le président du Club, François Rivière, a pourtant soutenu le moral des troupes finement, dès le mois de novembre 2018, en promettant le maintien parmi l'élite. Avec 9 rencontres perdues sur 9 disputées, l'entraîneur général Patrick Arlettaz annonçait son espoir de terminer la saison en douzième position.

20 millions de budget ?

L'USAP est victime de son faible budget, de 16 millions d'euros cette année, soit la moitié du Stade Toulousain. Après quatre années en Pro D2, de mai 2014 à août 2018, le club s'était préparé au défi de la remontada mais se savait en danger en matière d'endurance, après un succès maléfique. Les usapistes ont tout donné mais ont déployé un niveau ostensiblement inférieur aux exigences. Entre l'exaspération des plus impatients ou des plus déçus, associée à l'espoir irréaliste des plus crédules, le redescente en enfer de l'USAP risque de durer. Le président Rivière, objectivement banquier du club, devra réinjecter du capital et convaincre un partenaire industriel majeur, extérieur au département des Pyrénées-Orientales. Un budget avoisinant 20 millions euros permettrait de recruter, de former, de croître. L'USAP, championne de France il y a 10 ans, n'a pas adhéré à la décennie finissante. Son récent garement identitaire aux allures de diversion souligne ce divorce.