ECONOMIE

L'indépendantisme catalan reste majoritaire selon un sondage

La Gauche Républicaine de Catalogne (ERC) prendrait le leadership

Parlement de Catalogne, Barcelone © Parlament.cat
Parlement de Catalogne, Barcelone © Parlament.cat
A 47 %, l'indépendantisme catalan resterait majoritaire au Parlement de Catalogne, selon un sondage paru ce lundi 11 février. La formation espagnoliste Ciutadans (Ciudadanos), première en nombre de voix aux élections de 2017, perdrait de 5 à 6 sièges au Parlement de Catalogne.
En marge du procès des dirigeants politiques indépendantistes catalans incarcérés, dès ce mardi 12 février, le sentiment souverainiste catalan ne faiblit pas. Sa force est soulignée par un sondage de l'institut Gesop, publié lundi 11 février par le quotidien barcelonais El Periódico de Catalunya, réputé proche du Parti Sociale Ouvrier Espagnol (PSOE). En cas d'élections, l'indépendantisme se traduirait par 70 à 73 sièges au Parlement de Catalogne, qui en comprend 135. Dans les détails, 39 à 40 sièges seraient remportés par la la Gauche Républicaine de Catalogne (ERC), soit 25,5% des suffrages, à l'issue d'une hausse de 4,2% par rapport au scrutin de décembre 2017. La coalition centriste Junts per Catalunya occuperait 23 à 24 sièges et les Candidatures d'Unité Populaire (CUP), de gauche marxiste-léniiste, placeraient 8 ou 9 députés dans la chambre catalane. A 47,5%, l'indépendantisme catalan perdrait 0,5% est resterait au coeur du jeu politique sud-catalan.

Ciutadans perdrait jusqu'à 6 députés

Ce sondage place le Parti des Socialistes de Catalogne (PSC) en quatrième position, à 21 ou 22 sièges, tandis que la nouvelle droite espagnoliste incarnée par Ciutadans (Ciudadanos), en érosion de 5 à 6 sièges, en remporterait 30 ou 31. La droite traditionnelle du Partido Popular (PP) passerait de 4 à 2 élus et « Catalunya Sí que es pot », émanation de Podemos en Catalogne, disposerait de 8 à 10 députés. Cette dernière donnée a son importance, car cette formation, majoritairement défavorable à l'indépendance, soutient l'idée d'un référendum sur cette question, au contraire des socialistes, de Ciutadans et du PP. D'après cette étude, l'extrême droite « Vox », avec 2,5% des voix, resterait à la porte du Parlement du Parc de la Ciutadella.